Baisse des primes: enfin...!

Les assureurs annoncent un baisse de prime moyenne à Genève, à juste titre

Chaque année, c'est la même ronde d'annonce des hausses des primes. Cette année, c'est une baisse annoncée. Bienvenue, après les 18 mois pénibles que nous avons vécus. Un peu seuls, hormis l'appui des autorités de la confédération et du canton. Les assureurs sont en effet restés discrets sur le sujet. Les réserves qu'ils ont accumulées, de plus de 11 milliards de francs, devaient servir, selon eux, à des situations pandémiques. Mais au coeur de la crise, changement d'attitude: non, les réserves ne sont pas faites pour cela...

Double langage, hypocrisie, heureusement corrigée en cette fin septembre.

Les réserves appartiennent aux assurés, et non aux assureurs. Elles doivent permettre des baisses ou des stabilisations de primes en cas de crise.

Nous y sommes depuis plus de 18 mois. A plusieurs reprises, le Grand Conseil genevois a demandé la mutualisation de ces réserves et leur gestion par une commission tripartite, assurés, assureurs et professionnels de la santé. Cette revendication reste d'actualité. Ces réserves doivent retourner aux assurés et être gérés comme la compensation des risques.

Les commentaires sont fermés.